contact@admftm.com

  • Français
  • Español
  • English
  • Русский

Un partenariat avec le Congo

Un partenariat avec le Congo

L’ADMFTM (association de développement de la médecine française et du tourisme médical) a accueilli Mr Ignace qui est un médecin et directeur d’une clinique de Brazzaville, afin de lui présenter notre médecine et nos plateaux techniques. Dans ce contexte d’essor du tourisme médical, Mr Ignace se retrouve en effet confronté à un plateau technique limité qui ne lui permet pas de pouvoir fournir une qualité de soins suffisante pour des interventions lourdes et complexes.

Un autre regard sur L’Afrique

 

La rencontre avec les professionnels de santé fut très instructive, puisqu’elle permit de mettre en exergue une réalité africaine édifiante. Si vous avez un handicap qui ne nuit pas à votre santé vitale, tel que si vous nécessitez une prothèse de hanche du fait d’une arthrose trop avancée, votre médecin vous apprendra à vivre avec cet handicap, plutôt que de vous opérer, hormis si vous en avez les moyens. Les soins de confort sont ainsi beaucoup moins développés en Afrique qu’en occident.

D’autres problèmes sont d’autant plus importants que même pour les pathologies vitales, vous risquez de ne pas avoir accès à un traitement, c’est le cas de la radiothérapie par exemple qui est pratiquement inexistante au Congo.

Afin de pouvoir obtenir un traitement, il est très courant que les patients voyagent à l’étranger pour avoir accès à un traitement. Il y a ainsi de forts déplacements et flux de voyages entre les patients, entre les pays africains, le Maghreb ou la France pour avoir accès aux soins.

Un continent pauvre avec des personnes riches !

 

L’Afrique tire sa particularité dans le fait que sa connotation est souvent mal comprise. En effet, on assimile souvent l’Afrique à un continent pauvre avec des personnes pauvres, mais la réalité est tout autre. Afin de pouvoir avoir accès aux meilleurs soins possible, les familles se regroupent afin de financer le traitement d’un membre de la famille. Ayant une très grande fraternité, les Africains tirent leurs richesses de cette dernière et sont ainsi capables de pouvoir avoir accès notamment aux soins français, car ces derniers s’ils ne sont pas surfacturés se retrouvent compétitifs vis-à-vis des pays du Maghreb en offrant une autre qualité de soins et une médecine humaine.

Le service avant tout

 

Suite à cette visite de nombreux centres de soins lyonnais et de l’accompagnement d’un de ses patients en France, Mr Ignace a notamment apprécié le plateau technique et la qualité des soins, mais aussi le service qu’on pouvait fournir en France. Il est ainsi primordial d’avoir une démarche de qualité vis-à-vis du service afin de pérenniser ces échanges. L’ADMFTM engage donc une mission d’aide et de développement entre cet établissement et les établissements de soins partenaires afin d’obtenir un partenariat constructif entre nos deux pays !

Poster le commentaire
  1. @Claude MBONDO пишет:

    Félicitation mon Chef Docteur Ignace Julien MATETE MOUNOI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *