contact@admftm.com

  • Français
  • Español
  • English
  • Русский

L’ADMFTM se développe en Irlande !

L’ADMFTM (l’association de développement de la médecine française et du tourisme médical) a nouée un partenariat historique en ce mois d’août avec une structure qui a figure d’autorité en Irlande, en termes de tourisme médical et d’échange de patients européens.

tourisme medical regional

Un tourisme médical régional en Europe ?

 

Il est vrai que lorsqu’on parle de tourisme médical, on a tendance à entendre la venue de riches émirats venant se faire soigner en France, en pensant que les pays voisins n’ont pas de carence dans leurs systèmes de santé.

Cependant, cette vision simpliste du tourisme médical est faussée et de nombreux pays ayant des niveaux de développement équivalents voir supérieurs à la France sont intéressés par l’envoi de patients étrangers en France. En Europe, une directive est même venue harmoniser ce segment, il s’agit de la directive 2011/24/EU qui permet une harmonisation des sécurités sociales européennes et aux patients européens d’aller se faire soigner dans un autre pays que le sien en se faisant rembourser par sa sécurité sociale.

 

Néanmoins, pour bénéficier de cette directive il faut remplir certains critères tels que :

– L’inexistence du traitement dans le pays d’origine

– Des listes d’attente trop importantes

En Irlande, le problème résulte de listes d’attente trop conséquentes.

 

Attendre 3 ans pour une prothèse de hanche !

 

En effet, les îles britanniques et l’Irlande plus précisément sont confrontées à des listes d’attente trop importantes dans certaines spécialités comme l’orthopédie. La moyenne d’attente est comprise entre 12 et 18 mois, mais il arrive que des patients attendent plus de 3 ans pour se faire opérer ! La réalité française est tout autre et pourtant ces délais sont bien réels en Irlande. La seule option jusqu’à présent pour les patients Irlandais était d’aller se faire soigner dans les établissements privés irlandais, qui proposent des délais plus courts que le public.

 

Cependant, un problème majeur réside en Irlande que nous avons peu en France, les prix des soins ne sont absolument pas contrôlés par le gouvernement dans le secteur privé, ce qui fait que les tarifs sont généralement excessifs et seuls les patients les plus aisés ou ayant une bonne mutuelle peuvent s’offrir des soins dans le privé. En effet, il faut compter entre 15000€ à 18000€ pour une prothèse de hanche dans les institutions privées en Irlande.

de la directive EU

Le tourisme médical vers la France, une solution ?

 

Il semble que la France a tous les atouts pour l’Irlande, car les patients peuvent se faire soigner en France plus rapidement, en ayant une qualité de soins au moins équivalente, voir supérieure que chez eux du fait d’une recrudescence des infections chez nos voisins. Un point marquant du système de soins Britanniques et Irlandais est l’augmentation des infections postopératoires du fait notamment de la privatisation des prestataires de services hospitaliers et d’un turn-over très important des blocs opératoires qui peut engendrer une baisse des mesures d’hygiène et donc un risque plus important pour les infections nosocomiales.

De plus, grâce à la directive européenne les patients peuvent se faire rembourser leurs soins au prix des leurs en Irlande, ce qui permet une grande compétitivité de la France sur ce domaine.

Poster le commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *