contact@admftm.com

  • Français
  • Español
  • English
  • Русский

Comment les CHU peuvent-ils répondre à une patientèle étrangère ?

Les CHU ont un potentiel important sur le marché du tourisme médical : technicité, qualité de prises en charges spécifiques, technologie et accès à des professeurs de renom. Cependant, ils n’en font rien ! Et pour cause un clivage important entre administration et professionnel de santé est à déplorer.

Entre des professionnels de santé sollicités de toute part pour des interventions d’une technicité importante et personnel administratif qui se retrouve désemparée lors de la constitution des devis et de l’organisation administrative des soins, la route est longue ! Et pour cause, l’usine à gaz que représente les institutions techniques sont administrés selon la bureaucratie wébérienne et les intermédiaires sont nombreux entre la volonté médicale et administrative. Ce décalage existe du fait d’une administration qui se retrouve en dehors des préoccupations médicales (technicité médicale, contrainte de traitements…) et une administration qui se retrouve souvent désarmée face à une codification et à une chaine souvent lourde en terme de délai. On assiste à une sur-sollicitation du personnel administratif, qui se retrouve incapable de faire face aux questions des patients étrangers et qui ne souhaite pas être sollicité face à ces questions. Il en ressort un manque d’intérêt et de considération pour ces patients, qui se fait ressentir à leur sujet.

 

Comment les CHU

La gestion d’une patientèle étrangère demande ainsi de la souplesse, qui est malheureusement bien souvent très difficile à obtenir. En effet, les patients étrangers étant vulnérables pour la plupart nécessitent une prise en charge spécifique et rapide qui répond à cette vulnérabilité. Il est ainsi important de pouvoir fournir un devis ou une estimation du coût des traitements qui soit rapide, en moins de 48 heures ! Il est aussi important de pouvoir fournir une information détaillée et complète sur la prise en charge médicale, ce qui peut passer par une consultation en ligne entre le médecin français et le médecin traitant du patient, ainsi que ce dernier. Avoir recours à un intermédiaire peut ainsi être une solution pour fluidifier les demandes et gérer les aspects administratifs et organiser l’interaction médecin-patient (organisation des consultations en ligne, gestion de la conciergerie, passerelle de suivi entre le patient et le médecin…)

Il est évident qu’avec un personnel médical très sollicité, il sera important de pouvoir inclure tous les médecins d’un service dans la prise en charge thérapeutique de ces patients, afin de trouver un relai entre les professionnels de santé et les patients. La gestion des demandes de patientèle étrangère doit être centralisée, afin d’obtenir un suivi de la demande pour s’assurer de son traitement. Il est nécessaire d’obtenir des prix estimatifs ou préétablis pour certains actes notamment chirurgicaux, afin de pouvoir informer les patients et éviter des études de dossiers qui ne pourraient aboutir pour des raisons financières. La réactivité et le dynamisme sont ainsi des éléments essentiels dans la prise en charge des patients étrangers. Il est ainsi intéressant et important de partager les bonnes pratiques en matière de tourisme médicale et d’avoir recours à des structures qui connaissent mieux le fonctionnement du marché, afin d’anticiper les éventuelles attentes des patients étrangers.

Poster le commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *